mardi 22 mars 2016

NAO VICTORIA

Type :  caraque, nef à 3 mâts.
                


Gréement : Mâts en bois. 2 voiles carrées sur le mât de misaine et sur le grand mât. Une voile latine sur le mât d'artimon.Une voile, sorte de civadière,  sous le beaupré.


Matériaux : Coque et pont en bois.
Date et lieu de lancement : 1992
Autres noms :  aucun
Utilisation initiale : Navire musée. Réplique du premier bateau ayant accompli une circumnavigation.
Dernière nationalité connue : Espagnole
Dernier port d'attache connu :Séville
Dernière utilisation connue : Voilier musée en état de naviguer.

Signification du nom :  Nao Victoria : Nao est synonyme de nef, de navire. Autrement dit le navire de la victoire.
 
Longueur hors-tout : 28 m
Longueur de la coque :  m
Longueur à la flottaison :  m
Largeur maximale : 7,5 m
Tirant d'eau maximal : 2 m
Tirant d'air : m
Déplacement : 85 t .
Surface maxi de voilure : 

État :Réplique, restaurée.

Avant : Étrave peu inclinée,  guibre. Pas de figure de proue.
Arrière : tableau arrière très élevé ;  dunette
 

Coque : Noire, goudronnée.
Superstructures : 2 gaillards, à l'avant et à l'arrière, très surélevés.
                            


    La Nao Victoria est une des répliques, basée à Séville, de la caraque,ou nef, qui faisait partie de la petite escadre commandée par  Fernando de Magellan pour une expédition destinée à accomplir le Tour du Monde. Il est parti de Séville le 10 août 1519 et n'y est jamais revenu. Son expédition comprenait 5 bateaux. La Victoria n'était pas le plus gros bateaux. Magellan commandait en fait le Trinidad. Outre la Victoria, il y avait aussi le san Antonio, le Santiago et la Concepcion. Au bout de plusieurs mois, après une navigation interminable le long des côtes d'Amérique du sud, et après une mutinerie, il a découvert le canal qui porte son nom. Difficile à franchir, ce canal rejoint l'oan que les marins de l'expédition ont nommé Pacifique. Peu à peu les marins deviennent moins nombreux ; Outre les mutins exécuté, les chutes à la mer ne sont pas rares mais ce sont surtout les maladies qui ont un effet désastreux. Après le meurtre de Magellan, par des autochtones, aux Philippines, El Cano prend le commandement et l'expédition revient vers l'Europe, perdant des marins et des bateaux. Finalement, seule la Victoria revient en Espagne, à San Lucar, en septembre 1522, avec 18 hommes sur 237 au départ. Cependant, une partie des marins 55 hommes) est revenue avec le San Antonio, dont le capitaine s'est mutiné en Amérique du Sud et et est retourné en Espagne.
  Finalement, le premier capitaine qui a réalisé une circumnavigation est bien Juan-Sebastian de El Cano sur la Nao Victoria
    La réplique actuelle a été construite pour l'Exposition Universelle de Séville de 1992 ; elle a fait le tour du monde entre 2004 et 2006 et fréquente les rassemblements de grands voiliers : récemment, Rochefort pour le départ de L'Hermione, Amsterdam....Elle a fait une longue escale à Honfleur au retour de Sail Amsterdam. C'était un des bateaux les plus importants d'escale à Sète, fin mars 2016 et aux fêtes de Paimpol en août 2017.

A Honfleur en 2016
Il existe une autre réplique située à Punta Arenas, au Chili, près du cap Horn. 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire